Un nouveau service de transport à Sceaux

Appuyée par la métropole du Grand Paris à hauteur de 40% dans l’achat du véhicule, la Ville lance une campagne de financement participatif pour la mise en place d'un service de transport innovant.

Environnement
Sceaux, France
Score A
Terminé
Clôture le 03/06/2018

Maturité

48 mois

Contributeurs

22

10 000 € collectés

Sur un objectif de 10 000 €

Sur un maximum de 10 000 €

100%*
* de l'objectif de collecte

La ville de Sceaux innove avec un service de transport à la demande et de livraison de courses ou de colis. Il s’agit d’un vélo-taxi à assistance électrique muni d’une cabine pouvant accueillir deux adultes et un enfant ou, en mode livraison, jusqu’à 1 m3 de colis.



CONTEXTE

"Depuis 40 ans, Sceaux mène une politique ambitieuse en matière de développement des circulations douces et de partage de l’espace public", précise Philippe Laurent, maire de Sceaux. Un engagement que nous avons inscrit dans le projet d’aménagement et de développement durable (PADD) de la ville et rappelé dans le plan "Sceaux à vélo, 2016-2020". Dans ce contexte, un nouveau service de transport voit le jour à Sceaux : le triporteur.



PROJET

Moyen de transport à la demande et de logistique urbaine, le triporteur est un vélo à assistance électrique muni d’une cabine pouvant accueillir deux adultes et un enfant ou, en mode livraison, jusqu’à 1 m3 de colis. Avec une vitesse maximale de 25 km/h, ce véhicule non bruyant et sans émissions polluantes sera en mesure de circuler sur les voies cyclables. Son utilisation peut-être diversifiée, incluant la livraison d’achats effectués auprès de commerces locaux depuis le site Sceaux shopping, des trajets utilitaires de courte distance, des itinéraires de promenade ou encore une location d’espace publicitaire par des professionnels.


Pour évaluer la pertinence du projet, la Ville a mené une expérimentation lors de la Fête de la nature en 2015. Deux vélo-taxis à assistance électrique ont ainsi été mis à disposition du public durant l’événement et un questionnaire a permis de mesurer l’intérêt des participants. La Ville a ensuite étudié la mise en œuvre du projet.



FINANCEMENT

Appuyée par la métropole du Grand Paris à hauteur de 40% dans l’achat du véhicule, la Ville lance du 3 avril au 3 juin 2018, une campagne de financement participatif auprès des Scéens, pour la mise en place de ce nouveau service de transport, respectueux de l’environnement et source de dynamisme pour les commerces de proximité.


«Nous souhaitons impliquer les habitants pour renforcer l'adhésion au dispositif, qui ne peut fonctionner qu'avec la participation de tous", précise Florence Presson, adjointe au maire déléguée au Développement durable.


À cet effet, nous proposons un système de prêt : les Scéens ont ainsi la garantie d’être remboursés dans un délai maximum de quatre ans, avec un taux d’intérêt de 1,70%. » Ce dispositif innovant est proposé via la plateforme Collecticity, plateforme de crowdfunding dédiée aux investissements publics, jusqu’au 3 juin prochain.


L’objectif ? Lancer le premier coup de pédale à la rentrée 2018.


La mise à disposition de ce triporteur constituera un dispositif innovant et visible, en faveur de la redynamisation du centre-ville et du développement de la mobilité douce.



LES OBJECTIFS

Booster le commerce local avec une nouvelle offre de service et mettre à disposition des commerçants un nouveau support de communication mobile.


Contribuer à la création de nouveaux emplois locaux en innovant.


Contribuer à la diminution des gaz à effet de serre par le développement de la mobilité douce dans la Ville et d’une logistique urbaine propre : faciliter les déplacements pour tous, emmener les enfants à leurs activités, organiser des promenades touristiques et découvertes, permettre les livraisons à domicile, en lien avec les commerçants, …


Sensibiliser les utilisateurs aux modes de déplacement alternatifs et responsables.


Améliorer la qualité de vie locale (moins de voitures, lien entre les quartiers, création de liens intergénérationnels, de réseaux locaux).


Avertissement
Collecticity vous avertit qu'investir dans des obligations émises par des sociétés présente un risque de non remboursement, de perte totale ou partielle en capital et nécessite une immobilisation de son épargne.